Congrès national

31e Congrès national – Les troubles cognitifs I Biarritz

850 000 personnes aujourd’hui, 1,25 million dans 4 ans, 2,1 millions dans 25 ans. La progression de la maladie d’Alzheimer, comme de tous les troubles cognitifs, est un corollaire inéluctable du vieillissement de la population. Dès à présent, il est impératif d’en anticiper l’impact sociétal, économique et organisationnel. Quelles réponses faut-il apporter pour pouvoir accompagner avec humanisme, efficience et dignité les personnes atteintes de ces troubles cognitifs ?

Plus spécifiquement, les directeurs d’établissements et services pour personnes âgées doivent d’ores et déjà rechercher des solutions pour s’adapter aux nouvelles contraintes imposées par ces pathologies. Faut-il réinventer le métier de directeur ? Comment limiter l’impact sur l’organisation du travail ? À l’heure des budgets de plus en plus contraints et face aux surcoûts de prise en charge liés aux troubles cognitifs, comment les directeurs s’organisent-ils ? Quelles solutions imaginer ? L’architecture est-elle une réponse ?

Autant de questions qui étaient au coeur de ce 31e congrès national…. 

Téléchargez ci-dessous la synthèse des interventions et les actes (réservés aux adhérents). 

Vous pouvez également retrouver quelques instantanés sur notre page Facebook. Likez, commentez, cette page est la vôtre !

a

Quelques morceaux choisis


Dimanche 12 juin au soir : le congrès commence avant l’heure par une soirée réservée aux adhérents de la FNADEPA, sponsorisée par Sherpas – Sogeres et Appel Médical. Détente et convivialité, dans le superbe Centre des congrès Le Bellevue de Biarritz, face à la mer.

Lundi 13 juin : après les derniers préparatifs, le 31e Congrès national ouvre ses portes à 8 heures. Plus de 250 congressistes sont venus échanger sur les troubles cognitifs et prendre contact avec les 52 exposants présents.

C’est parti pour deux jours d’interventions riches en échanges et en piste de réflexions sur les nouvelles contraintes imposées par les troubles cognitifs chez les personnes âgées. Au programme : l’impact des troubles cognitifs sur la société et la culture soignante, l’exemple du Japon, la liberté d’aller et venir vs. sécurité, les évolutions du métier de directeur, l’impact sur l’organisation du travail (éthique, santé des salariés…), spécialisation des établissements… Des débats intenses, illustrés sur le vif par Jean Duverdier, dessinateur de presse.

Ces moments de réflexions sont alternés par les rencontres avec les exposants. Tradition de la Fnadepa, le 2e déjeuner est même servi directement sur les stands. Deux heures pleinement réservées aux échanges directs et prises de contact entre les congressistes et la cinquantaine d’exposants présents. Echanges sur les besoins des uns et les solutions des autres…

Enfin, n’oublions pas non plus la soirée de gala, organisée au casino de Biarritz, sponsorisée par Biomega service , Cerig et Famileo, également membres du club des partenaires de la FNADEPA. Une soirée détendue et joyeuse ouverte à l’apéritif par le choeur de chanteurs basques Oldara et animée après diner, par le groupe Citadelle.

Merci aux sponsors de ce 31e congrès : Appel médical, Biomega service, Cerig, Famileo, Miko, Qualit’Eval, Sherpas, Sogeres

a

Citations


Didier Martz, philosophe, sur le profond bouleversement sociétal et l’évolution de la culture soignante : « A trop se focaliser sur une culture du résultat, on en oublie le plus important : le contact, le geste, le dialogue qui s’instaure entre les personnes. »

Evelyne Dourille-Feer, spécialiste du Japon, : « Le vieillissement est synonyme d’innovation au Japon ».  La robotique, vient aussi bien en aide et soutien pour le quotidien des personnes âgées que pour les soignants, notamment en matière de prévention des TMS.

Federico Palermiti,  juriste, directeur général de l’association monégasque pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer : « il faut dépasser le clivage entre liberté d’aller et venir VS sécurité » , pour les patients atteints d’Alzheimer.

Michel Billé, sociologue  : »Il faut veiller à ce que la démarche qualité ne prenne jamais le pas sur la qualité de la démarche ».

Arlette Hintzy, ergonome. Comment préserver la santé des équipes dans l’accompagnement au quotidien des personnes atteintes de troubles cognitifs  : « Ménager des espaces exprimer ses émotions, échanger avec ses pairs »…

Claudy Jarry, président FNADEPA : « Ose rêver, ose essayer, ose te tromper, ose avoir du succès» (Kingsley Ward)

a

Le Congrès en chiffre


  • Plus de 250 congressistes
  • 17 intervenants
  • 52 exposants
  • 1 200 m² d’exposition
  • 8 sponsors : Appel médical, Biomega service, Cerig, Famileo, Miko, Qualit’Eval, Sherpas, Sogeres
  • 330 repas servis en moyenne
  • Et un anniversaire !

a

A noter !


Le Congrès national  2017 se déroulera les 27 et 28 juin 2017 à Lille.

Informations pratiques

Le 13 et 14 juin 2016
À BIARRITZ
  • Prix adhérents :
  • Prix non adhérents :