FNADEPA

HAS - Avis favorable sur le premier vaccin contre la Covid-19
COVID 19

HAS - AVIS FAVORABLE SUR LE PREMIER VACCIN CONTRE LA COVID-19

Le 12 janvier 2021

Le jeudi 24 décembre, la Haute autorité de santé (HAS) a publié un avis favorable à l’utilisation du premier vaccin à ARNm COMIRNATY® développé par les firmes Pfizer et BioNTech contre la Covid-19, marquant ainsi le commencement de la campagne de vaccination dès le dimanche suivant dans les Ehpad.


Dans son avis, la HAS estime que, bien que « les données de sécurité et d'efficacité chez les plus de 75 ans soient encore limitées à ce stade », celles rapportées chez les 65 ans et plus « ne suggèrent pas de différence notable attendue, ni de signaux de sécurité délétères » par rapport aux autres tranches d'âge.


La HAS recommande de vacciner en priorité « les populations les plus à risque de formes graves et les plus exposées au risque d’infection, c’est-à-dire les populations associant notamment un âge élevé, des comorbidités et des conditions d’hébergement collectifs ». Au vu des risques de développer des formes graves et de décès, l'agence sanitaire se dit en faveur de l'utilisation du vaccin chez les plus de 75 ans. Également, elle précise que la stratégie de priorisation définie ne doit pas pour autant exclure une vaccination de « sous-populations non âgées mais particulièrement vulnérables et exposées au COVID-19 », dès lors que les doses de vaccins seront disponibles.


Par ailleurs, elle rappelle qu’à ce stade, « il n’y a pas lieu de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà développé une forme symptomatique de la Covid-19, sauf si elles le souhaitent à l’issue d’une décision partagée avec le médecin et dans un délai minimal de 3 mois à partir du début des symptômes ».


La HAS insiste sur le fait que l’essai de phase 3 devra être poursuivi « afin de pouvoir disposer de données d’immunogénicité, d’efficacité et de tolérance à plus long terme ». Elle encourage également la mise en place d’études post-autorisation, notamment sur les populations vaccinées dans la première phase de la campagne (Ehpad), et d’une « étude avec séquençage des souches virales, afin de suivre l’évolution de nouvelles souches ».

Vous pouvez retrouver l’avis de la HAS ici.